337,000 victimes de la pollution sonore de Brussels National

 337.000 slachtoffers van vliegtuighinder rond Zaventem! 

337.000 victimes du bruit autour de Zaventem, 23 fois plus que ne le prétend l'aéroport selon les nouvelles méthodes européennes de calcul des nuisances aériennes.

Le niveau sonore de 45 dB Lden lié au bruit des avions recouvre une zone habitée par plus de 850.000 personnes tout autour de l'aéroport de Brussels National.

Les nouvelles recommandations de l'Agence Environnementale Européenne précisent qu'au niveau sonore de 45 dB Lden 22% des habitants sont gênés par le bruit des avions et 9% très gênés. Le pourcentage de victimes augmente avec le niveau sonore : pour un bruit de 50 dB Lden il y a 37% d'habitants gênés et 17% d'habitants très gênés. Quand le niveau de bruit monte à 60 dB Lden ces pourcentages passent respectivement à 64% et 42%.

En croisant les courbes de bruit de l'aéroport avec les données fournies par Bruxelles Environnement, Coeur-Europe a pu recalculer le nombre de victimes pour chaque commune :

Ce chiffre de 337.000 victimes est impressionnant : il représente 20% de la population totale de l'agglomération Bruxelloise étendue. Auprès des jeunes, l'impact des nuisances est particulièrement fort, les avions empêchant les enfants de faire des nuits normales. Cette situation affecte à la fois leur santé et leur scolarité sur le long terme.

Une telle situation sanitaire est unique en Europe : Partout ailleurs les autorités cherchent à minimiser les survols des zones les plus densément peuplées et créent de nouvelles pistes ou même de nouveaux aéroports lorsque cela est nécessaire pour permettre l'augmentation du trafic.